Jeu de rôle Star Wars se déroulant à l'époque de l'Ancienne République.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Valya Arza

Aller en bas 
AuteurMessage
Valya Arza

Valya Arza

Messages : 1105
Date d'inscription : 13/01/2016

Feuille de personnage
Point de vie:
Valya Arza Left_bar_bleue27/27Valya Arza Empty_bar_bleue  (27/27)
Points de Force:
Valya Arza Left_bar_bleue25/25Valya Arza Empty_bar_bleue  (25/25)
Attributs:
AttributsValeurs
Forme7
Dextérité9
Esprit7
Raison10
Force10

Valya Arza Empty
MessageSujet: Valya Arza   Valya Arza EmptyMer 26 Juin - 23:48

- Nom du personnage : Alya Azra

- Son âge : 22 ans

- Son sexe : F

- Sa race : Humaine

- Ses attributs

Forme : 7
Dextérité : 7 + 2
Esprit : 7
Raison : 7 + 3
Force : 7 + 3

- Ses compétences et spécialités

Pilotage : 0
Technicien : 0
Combat : 4
Sens : 1
Contrôle : 3
Connaissances : 2

Spécialités

- Médecin
- Combat au sabre
- Empathique

- Son histoire :

Âgé de plus de 80 ans, le maître jedi Jalek Halo eut un jour un profond désaccord avec le Conseil Jedi sur l’utilisation de la Force et l’éducation des jeunes padawan. Lui-même Conseiller depuis de nombreuses années, il avait pour ambition de changer, d’innover, la manière de former les nouveaux Jedi. Années après années, malgré de nombreuses discussions, jamais rien ne changea. Lors d’un ultime Conseil au cours duquel, malgré la reconnaissance de son savoir, de sa maîtrise de la Force et de sa sagesse, on lui refusa ses Réformes, Jalek Halo s’avoua vaincu. D’une nature toujours aussi calme et posée, plutôt que de se perdre dans d’incessantes disputes, il décida de s’exiler, de profiter des années qu’il lui restait dans la tranquillité.

Il prit un vaisseau et parti, sans trop savoir où cela allait le mener. Et le Destin le mena sur Bakura, dans une petite colonie humaine très animée. Après avoir passé plusieurs semaines à se familiariser avec les locaux, le vieux maître remarqua une enfant brune avec un tatouage sur le front. Âgée d’à peine cinq ou six ans, l’enfant passait son temps à rire aux éclats, à jouer, et à soigner avec sa « Magie » les papillons aux ailes abîmées et les escargots aux coquilles cassées. Lorsqu’il tenta de savoir à qui était cette enfant, tout le monde lui répondit la même chose : « À personne, à tout le monde ». On lui dit que la petite Valya n’avait pas de parents, pas de famille. Que personne ne savait vraiment d’où elle venait car personne n’arrivait à se souvenir de son arrivée dans la colonie. On parlait d’un crash d’une famille dont le bébé était seule survivante. On parlait aussi d’une rescapée d’un trafic humain. On disait aussi qu’elle était « née de la forêt ». D’autres disaient tout simplement abandonnée à la naissance, une orpheline parmi tant d’autres. Elle habitait chez une dame de la colonie qui recueillait les enfants abandonnés comme elle pouvait.

Maître Halo continua son enquête et tout le monde disait que la petite parlait de sa « Magie » depuis l’âge où elle a pu prononcer des mots. À part soigner quelques petites plaies sur des animaux, elle ne faisait pas grand-chose même si certains disaient que parfois des objets bougeaient tout seul quand elle était dans le coin. Le Maître décida de questionner la dame qui accueillait la fillette et il appris qu’en effet, Valya faisait de la « Magie », que les cinq petites filles qui partagent sa chambre disaient que parfois les jouets se mettaient à voler tout seul dans la pièce quand elle dormait. Le Maître dit donc à la dame qu’il pensait que la petite Valya était sensible à la Force et qu’il serait très heureux de la prendre sous son aile pour qu’elle développe son potentiel en toute sécurité. La dame fut surtout soulagée d’avoir une bouche de moins à nourrir. Valya empaqueta ses vêtements, sa poupée, et suivit le Maître chez lui. Un soir, lorsqu’il lui montra que lui aussi pouvait faire voler des objets, le regard de la petite s’illumina.

« Toi aussi tu fais de la magie !
- Cela s’appelle la Force, Valya. »

Dit-il avec patience. La petite resta concentrée un moment, pensive sur ce terme.

« Non, de la magie. »

Le maître pinça les lèvres mais ne put qu’être attendrie devant l’air absolument certain de l’enfant et il continua jusqu’à sa mort à parler de « magie » plutôt que de « Force ».

Très vite, Valya montra du potentiel. Pour tous les aspects de la Force. Le Maître ne catégorisait pas ses pouvoirs en « Lumineux » ou « Sombres » et lui apprenait simplement à s’en servir correctement. Il lui appris également à se battre au sabre. Il ne voulait pas faire d’elle une jedi comme tous les autres. Il ne voulait pas qu’elle se prive d’une vraie vie comme il a souvent regretté.

En même temps que son entraînement jedi, Valya commença à se former à la médecin plus traditionnelle et liait ceci et la Force pour traiter tous les malades et les blessés qui se présentaient à sa petite clinique avec équité, peu importe leurs origines et tant qu’ils se tenaient tranquilles.

Elle rencontra des tas de gens de tous horizons, mais cela ne lui donna jamais envie de quitter sa planète, elle avait bien trop peur pour ça. Parfois, on lui demandait si elle était une jedi, elle répondait en souriant qu’elle ne savait pas.

Avec le temps, les forces de Maître Halo commencèrent à décliner. Quelque chose que Valya ne pouvait éviter et même si la mort lui était familière, perdre cette figure paternelle la terrifiait. Dans ses derniers jours, son Maître lui parla d’une femme qu’il avait aimé il y a fort longtemps. Il avait déjà presque quarante ans, mais elle en avait tout juste vingt. La différence d’âge n’était pas un problème pour elle, mais le maître de Jalek lui rappela qu’il ne devait pas faire de place aux sentiments, qu’ils étaient dangereux. C’était son plus grand regret. Il pensait à elle presque tous les jours depuis soixante ans.

Dans ses dernières heures, il trouva un voyageur de passage et lui demanda, le paya même, pour qu’il ramène une lettre et un collier à cette femme qu’il avait tant aimé. Elle se trouvait actuellement sur Coruscant. Il le savait, et elle était bien vivante. Il ne savait juste pas où exactement sur Coruscant ni si elle avait de la famille. Il n’avait qu’un nom : Keelu Pencron.

Mais le voyageur ne se trouva pas être quelqu’un de confiance. Après la mort de son maître adoré, Valya se rendit dans la petite cantine de la colonie pour boire un coup, se changer les idées, et voir quelques amis. Elle entendit le voyageur discuter avec d’autres hommes, et dire qu’il avait bien « entubé ce vieux », qu’il allait garder l’argent et qu’il comptait bien revendre le collier qui avait l’air ancien et très coûteux. Valya vut rouge et se rua sur le mécréant pour lui montrer sa façon de penser. Elle lui mit une raclée, non sans mal, et récupéra l’argent, le collier, ainsi que la lettre. Le lendemain, elle prépara un petit baluchon, prit tout l’argent qu’elle avait, le sabre de son maître et paya un pilote pour l’amener jusqu’à Coruscant.

- Son apparence :
Valya
Tatouages

- Sensible à la Force : Oui

- Autre : Ses tatouages s'illuminent quand elle utilise ses pouvoirs. Elle peut aussi juste les faire briller pour le plaisir, elle a finit par apprendre. Ce n'est pas très utile mais elle trouve ça joli. Son sabre est gris, il s'agit du sabre de son maître.


Dernière édition par Meujeu le Lun 22 Juil - 0:17, édité 2 fois (Raison : Fiche finie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Valya Arza
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars RPG :: Hors RP :: Fiches de présentations-
Sauter vers: